Cette rencontre s'adresse particulièrement aux femmes de 50 ans et plus, ménopausées qui ont idéalement fait la Loge de la Lune. 

Une femme peut être ménopausée «artificiellement », par la chirurgie, la médication ou autre.

 

Être grand-mère, ce n'est pas forcément avoir des petits-enfants. Chez les anciens, c'était plutôt un titre honorifique qui témoigne de la sagesse et de la grande valeur de la personne qui devient "âgée".

 

 

Parce que notre société ne mise que sur la jeunesse et la beauté éphémère de cette jeunesse, les femmes, nous nous trouvons bien souvent "dépassées" lorsqu'arrive la ménopause. Cette période de vie troublante pour la plupart devrait être célébrée comme une nouvelle naissance, une nouvelle facette des vies multiples que nous accomplissons dans un seul cycle de vie de femme.

 

 

A nous de rétablir l'ordre des choses, de prendre le pouvoir qui revient aux grands-mères afin d'assumer un rôle important dans toutes les transformations qui viennent... celles qui sont déjà là, en fait.  Dans quel monde voulons-nous vivre ? Quel monde voulons-nous pour nos enfants, pour les petits ?  A nous de le prendre en main, d'en tenir le rêve.

 

J'ai mis des années à faire naître cet atelier auquel je vous invite, il fallait que j'aie fait le pas moi-même, que j'aie expérimenté le sentier. Grâce aux outils simples mais combien magiques léguées par les grands-mères autochtones, nous activons le sacré en nous et l'appliquerons, pour ne plus l'oublier, dans notre propre vie et dans celle de tous ceux que notre coeur chérit... 

 

LA LOGE DES

GRANDS-MÈRES

…Souviens-toi de te tenir aux côtés de l’âme, si c’est la force et la vision que tu désires…

et de te tenir aux côtés de l’esprit si c’est d’énergie et de résolution que tu as besoin pour agir à ton profit et au bénéfice du monde…

et si c’est de sagesse que tu veux, marie l’esprit et l’âme, c’est à dire marie l’action à la passion, l’audace à la sagesse, l’énergie à la profondeur… et invite tous les aspects de la psyché au hieros gamos, ce mariage sacré. 

… Ainsi, puisses-tu être âme et esprit,

…puisses-tu choisir ce qui va élargir et non pas rétrécir ton coeur, ton mental et ton existence,

…puisses-tu choisir ce qui va te faire avancer en dansant et non plus en traînant la jambe ou en somnolant,

L’âme et l’esprit ont un bon instinct.  Sers-t’en. 

L’äme et l’esprit ont de merveilleux dons de coeur. Révèle-les.

L’âme et l’esprit ont la capacité de voir loin, de souquer ferme et de cicatriser relativement bien. Sers t’en. 

La Danse des  Grands-Mères ( p.29-30)

Clarissa Pinkola Estés